Rechercher

L’action jeunesse en MJC quelles pratiques ?

Après des déclarations présidentielles et gouvernementales faisant de la jeunesse une priorité et citant les Maison des Jeunes et de la Culture parmi les outils phares pour renforcer les pratiques culturelles, les MJC ont dévoilé leur “Marque de fabrique jeunesse”* début février.

Du foisonnement des initiatives menées par les animateurs et fédérations régionales sur le terrain, quelle ligne commune se dessine, et comment se traduit elle concrètement au quotidien auprès des jeunes ? De quels appuis les professionnels et bénévoles ont-ils besoin pour mener à bien leurs missions ?

La Marque de Fabrique Jeunesse en bref

Les MJC proposent des espaces de découverte, de co-construction, d’expression, d’expérimentations par l’éducation, la culture et le sport..

Les actions jeunesse des MJC bénéficient à 2 millions de personnes de moins de 26 ans. Elles visent à accroître l’autonomie des jeunes et développer progressivement la construction de leur citoyenneté.

L’attachement à la République et à la citoyenneté s’y construit au quotidien, via des actions concrètes et par un ensemble d’expériences sensibles vécues tout au long de la vie, dans une visée émancipatrice.

Pour cela, les MJC accordent un intérêt éducatif à la gestion des interactions entre les jeunes, les dynamiques collectives, mais également entre jeunes et adultes. Elles placent l’expérimentation et la participation directe des jeunes à la construction des projets qui les concernent, au cœur de leurs pratiques.

Cette dynamique jeunesse implique une volonté collective des partenaires dans une relation de confiance réciproque.

Au quotidien dans les MJC – Quelques exemples d’initiatives :

 

En Auvergne-Rhône Alpes

Hibouge : ce festival dont la 3e édition se déroulera les 3 et 4 mai à Flaviac en Ardèche (07) a pour particularité d’être issu d’un processus de construction porté par les jeunes des MJC du territoire (de 15 à 22 ans). Ce sont les acteurs directs de l’organisation de l’événement : ils font les choix artistiques, budgétaires, ils construisent l’animation globale des journées. Le rôle des professionnels est de les accompagner dans cette démarche. La première étape de lancement de cette nouvelle édition se fera le 14 mars à la MJC de Saint Marcel lès Valence (26).

 Au sud de Roanne (Loire – 42 – communauté de communes du Pays entre Loire et Rhône), Charli Verne mène un double travail d’animation et de recherche sur la socialisation des jeunes pour mieux saisir les raisons et les leviers de leur engagement. Le travail d’accompagnement des parcours d’engagement de jeunes directement dans leur village fait l’objet d’une analyse de sciences sociales pour mieux faire évoluer les statuts et postures professionnels de l’animateur jeunesse à visée d’éducation populaire.

En Bourgogne Franche-Comté

 La dimension culturelle du projet des MJC est un aspect essentiel ; la MJC André Malraux de Montbard (Côte d’Or – 21) située en milieu rural dans une petite ville désindustrialisée, accueille en résidence Marie Preston, artiste. Cette dernière mène, en lien avec des collégiens et des habitants du Faubourg à Montbard, le projet Maisonner, qui s’intéresse aux questions de subsistance dans ce quartier qui a la spécificité d’avoir encore des zones maraîchères.

En Bretagne

 L’accompagnement des parcours d’engagement des jeunes est l’une des priorités de la MJC du Plateau à Saint Brieuc (Côtes-d’Armor – 22). L’équipe, salariée et bénévole, a à cœur de construire des parcours d’engagement avec les jeunes, en partant d’un accueil libre, quotidien au foyer ados (11-17 ans), de l’organisation d’activités sportives, culturelles et ludiques pendant les vacances scolaires, par l’accompagnement spécifiques des 18-25 ans dans leurs projets, y compris à l’international.

En Pays de la Loire

 La MJC Ronceray du Mans (Sarthe – 72) coordonne la “concertation jeunesse” dans les quartiers Sud du Mans, situés en zone “politiques de la ville”, en lien avec le centre social, la maison de quartier et les services municipaux pour renforcer la participation des jeunes, notamment sur les temps des vacances.

En Centre Val de Loire

 La MJC de Château-Renault (Indre-et-Loire – 37) dispose d’un Fab Lab qui permet l’initiation au numérique, à la robotique, et l’accompagnement des jeunes aux trophées jeunes publics de la robotique accompagnés par des bénévoles investis.

En Grand-Est

 Dans la communauté de communes de Sauer Pechelbronn (Bas-Rhin – 67 ), les animateurs jeunesse proposent tout au long de l’année le dispositif “Jeunes engagés” d’accompagnement des parcours d’engagement, invitant chacun à la préparation et l’organisation de séjours et de projets, à la participation aux actions d’autofinancement, à la découverte de l’animation volontaire par la possibilité dès 16 ans d’une prise en charge du BAFA.

En Hauts-de-France

 Chaque année, la MJC de Chauny (Aisne – 02) accueille dix jeunes en Service civique d’initiative pour accompagner les parcours d’engagement. Ces jeunes volontaires, recrutés parmi ceux fréquentant la Mission Locale, construisent le contenu de leur mission de volontariat de service civique en fonction de leurs envies, de leurs compétences et de leur projet d’avenir. Tout au long de leur mission, ces jeunes sont amenés à proposer des actions dans des associations locales du territoire, ce qui permet de renforcer le tissu associatif local et de sensibiliser d’autres structures à l’accueil de volontaires.

En Ile-de-France

 Dans la continuité du BazaR organisé en 2020, les MJC de Pontault Combault, de Lognes et de Torcy (Seine et Marne – 77) organisent Mômes en scènes mettant en valeur la dimension culturelle du projet des MJC : pendant les vacances scolaires, des rencontres avec des artistes sont co-organisées par et pour les jeunes dès 9 ans : théâtre, danse, dessin manga, pâtisserie, arts plastiques… La semaine se clôture par une soirée festive et une soirée de restitution.

En Normandie

 “Voyajeune” est un projet de mobilité organisé en avril-juin 2023, évoluant vers la création d’une Junior Association depuis septembre 2023 à Yvetot (Seine Maritime – 76). L’objectif est de faciliter le voyage et la découverte des cultures européennes pour des personnes en situation de handicap, notamment des jeunes atteints d’autisme, 9 jeunes réunis à la MJC, accompagnés par l’animateur jeunesse Julien Motte réalisent ce projet.

En Nouvelle Aquitaine

 Chaque année, le festival Jeunes Talents est organisé à Pau (Pyrénées -Atlantiques – 64) dans un travail en réseau par les MJC Berlioz, Du Lau et des Fleurs pour les 11-25 ans qui met en lumière les pratiques artistiques et culturelles des jeunes. Au programme : la présentation de performances artistiques par les jeunes, une journée de sensibilisation à la création audiovisuelle, une journée dédiée à l’engagement en service civique… > Rendez-vous du 16 au 20 avril 2024 !

En Occitanie

     A la MJC de Técou (Tarn – 81), à l’initiative de la FRMJC Occitanie dans un travail en réseau, se tiendra “Il n’y a pas d’heure pour danser”, le 9 mars. L’événement devrait réunir environ une soixantaine de jeunes issus de différents ateliers de danse du Tarn et d’Occitanie. Les jeunes danseurs et danseuses vont partager leur passion et découvrir différentes disciplines. Ils seront accompagnés par des danseurs professionnels qui vont les préparer jusqu’à leur montée sur scène devant le public !

En Provence-Alpes Côte d’Azur

A Embrun (Hautes-Alpes – 05), l’association Euroscope, membre de la Fédération Régionale des MJC Méditerranée, soutient les jeunes dans leurs projets de mobilité : tournée de danse hip hop, festival de musique actuelle, projets de solidarité internationale, sont autant d’exemples d’actions conduisant à l’émergence de nouveaux bénévoles au sein de la MJC.

 A la MJC de Martigues (Bouches-du-Rhône – 13), la commission jeune, composée d’adhérents et d’adhérentes des ateliers de musique, danse, théâtre et arts plastiques inventent, organisent des projets au sein de la Maison sur des sujets aussi divers que la prise en compte du handicap ou la question des migrations.

A propos de la construction de la Marque de Fabrique

MJC de France a présenté sa Marque de Fabrique Jeunesse le vendredi 2 février. Ce texte est issu d’un travail mené tout au long de l’année 2023, à la suite d’une rencontre des acteurs et des actrices de la jeunesse réunissant 180 professionnels et bénévoles à Lathus, en Nouvelle Aquitaine, en novembre 2022.

A propos de MJC de France

 Les Maisons des Jeunes et de la Culture tissent dans l’action, avec les habitants, les collectivités locales et le soutien des institutions, le lien social indispensable au bien vivre ensemble.

Bâties sur des valeurs républicaines, sur les principes de laïcité, de solidarité, de tolérance et de responsabilité, mobilisant les savoir-faire de l’éducation populaire, les MJC intègrent les attentes d’une société en évolution avec pour ambition de répondre aux grands enjeux du XXIème siècle.

MJC de France, c’est un réseau de 1000 associations locales, organisées régionalement, dont les actions bénéficient à près de 4 millions de personnes et qui s’appuie sur 43 000 bénévoles et 17 500 salariés pour coconstruire des projets locaux au service de l’intérêt général.

Nos actualités

Démo’pratiques

Que s’est-il passé le 4 août 1789[1] ? C’est quoi être un citoyen ou une citoyenne ? Comment renforcer la démocratie ? A l’origine de ces questionnements, la Collectivité

Lire la suite »
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Retour en haut
Consentement à l'utilisation de Cookies selon le RGPD avec Real Cookie Banner